Comment l’abeille s’y prend pour récolter le nectar et le transformer en miel

Le miel est produit  à partir du nectar des fleurs. Sous ce jolie nom, ce cache en fait de l’eau sucrée, et dont ce sucre est en grande partie du saccharine,
qui n’est pas absorbable directement par l’organisme.

Sur le lieu de butinage, l’abeille choisie une fleur, puis, plonge sa tête à l’intérieur, et, grâce à sa langue (la Probocis) qui est en forme de trompe d’éléphant d’environ 6 millimètres de long, elle puise la goutte de nectar.

 Il faut que les abeilles visitent des dizaines de fleurs pour remplir leur jabot qui peut contenir 40 milligrammes de nectar.

De retour à la ruche, les abeilles se livrent à un véritable travail d’alchimiste pour transformer cette eau sucrée en miel. Grâce à une diastase (l’invertase) elles transforment le saccharose, en « sucres nobles » (Lévulose et glucose principalement) qui lui, est directement assimilables par l’organisme.  Elles ajoutent des enzymes et un principe antibiotique.

Puis, elles rendent ce produit conservable. Pour cela, les abeilles ramènent le pourcentage d’eau au-dessous de 18 %. Cette opération est faite par évaporation. Les abeilles créent dans la ruche un courant d’air en battant des ailes. En effet l’eau sucrée fermente, alors que le miel peut se conserver des années. Bien entendu, elles transmettent les éléments qu’elles avaient trouvés dans le nectar d’origine.

Information complémentaire: La désoperculation des cadres

 

Nos partenaires

Partenaire Apisudest &
Office national des forêts

Materiel pour apiculture en ligne
Office National des Forêts
 
Office de tourisme essonne
 

Récolte de miel 2015
Forêts de Sénart

  • 16.00€ 10.00€
    Nos formations

    Nos formations

  • 9.00€ 6.50€
    Miel de printemps

    Miel de printemps

  • 14.70€ 13.00€
    Pollen de fleurs

    Pollen de fleurs