Le calendrier de l’apiculteur

Le calendrier de l’apiculteur

Dans un essaim, on peut compter 40 000 à 50 000 abeilles en période de récolte. Une colonie peut féconder 28 à 35 millions de fleurs par jour. Pour produit 5 g de miel.

apiculture
Abeille butineuse

Pour produire 1 kg de miel les abeilles effectuent plus de 17.000 voyages et visitent plus de 8 700 000 fleurs soit environ 7000 heures de travail.

Elles stockent comme provision pour l’hiver, et ainsi l’apiculteur peut récolter sa part.

 

Je vous propose de découvrir le travail de l’apiculteur de manière chronologique : en suivant mon calendrier étape par étape et saison par saison tout au long de l’année. Vous obtiendrez plus de détail en visitant mes différents articles.

[ligne]
[grille type=3]
 
[/grille][grille type=9]

Travail de l’apiculteur

[/grille]

[grille type=3]Mars[/grille][grille type=9]Les abeilles commencent leurs développements au printemps, l’apiculteur doit faire le tour de ses ruches afin de s’assurer de leurs développements (état sanitaire, quantité de nourriture, …).Il sélectionne les colonies qui seront aptes à produire et rassemble les autres.[/grille]

[grille type=3]Avril[/grille][grille type=9]Pose des premières hausses pour que les abeilles commencent à stocker le premier miel de la saison.[/grille]

[grille type=3]Début mai[/grille][grille type=9]Afin que les ruches n’essaiment pas, l’apiculteur retire des cadres de couvains et des abeilles de ses ruches pour créer de nouvelles colonies.[/grille]

[grille type=3]

Mai

[/grille][grille type=9 style=”min-height:120px”]Au fur et à mesure de la miellée l’apiculteur continu d’empiler des hausses sur ses ruches.[/grille]

[grille type=3]Fin mai[/grille][grille type=9]Une fois la miellée terminée, les hausses sont récoltées, centrifugé et extraite à la miellerie.[/grille]

[grille type=3]

Début juin

[/grille][grille type=9 style=”min-height:100px”]Miellée sur  les acacias et les tilleuls.[/grille]

[grille type=3]

Juin

[/grille][grille type=9]Création d’essaims.
Au courant de la miellée d’acacia, des hausses sont posées sur les ruches, puis récoltées et extraites une fois la miellée terminée.
Ensuite, les ruches sont transhumées vers (la Foret de Sénart), là où de nouvelles fleurs les attendent.
[/grille]

[grille type=3]

Juillet et août

[/grille][grille type=9]Une nouvelle miellée commence, des hausses sont posées, puis récoltées et extraites[/grille]

[grille type=3]Septembre[/grille][grille type=9]Les nouvelles colonies créées au mois de Juin et juillet sont déplacées (en ruchettes).[/grille]

[grille type=3]Septembre et octobre[/grille][grille type=9]Les ruches sont préparées à l’hivernage:
Elles sont traitées contre le Varroa (parasite de l’abeille).
Puis chaque ruche est pesée et nourrie.
Les entrées sont réduites (pour protéger les abeilles des souris), puis une pierre est posée sur le toit (afin que le vent ne découvre pas la ruche).[/grille]

[grille type=3]Hiver[/grille][grille type=9]Pendant que les abeilles hivernent, l’apiculteur répare et nettoie tout le matériel apicole (ruches, hausses, …).
Et en profite pour conditionner et vendre son miel.[/grille]
[/ligne]

Auteur Cyril Thys « L’apiculture ma passion ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.